Synthese Louise

[retour à la page Synthèses]

Fraunié Louise

1ère S , lycée St Étienne – Cahors

Avec Bouscary Agnès et Relano Hélène.

 

Thème :

L'Homme et la nature

    Les limites de l'intervention

             La culture in vitro

 

Matières :

SVT et LETTRES

 

Professeurs : 

Mme BRO et Mr MAURICE

 

 

 

 

Synthèse Personnelle

 

 

 

 

Après la constitution des groupes au cours de la première heure de TPE, nous avons choisi le thème de L'homme et la nature, dans lequel nous avons choisi le sujet de la culture in vitro.

Au début, nous avions pensé a des sujets comme « Les limites du dopage » ou « Un monde artificiel » mais ce n'était pas facile de tomber toutes les trois d'accord. Par contre le sujet de la culture in vitro nous a plu a toutes, c'est pourquoi nous l'avons choisi, car nous avons pu manipuler, expérimenter, et en apprendre plus sur cette question pas vraiment facile a comprendre sans avoir acquis au préalable les différentes notions de base.

Nous avons eu un peu de mal a fixer notre problématique; nous avons donc commencé par des recherches sur la culture in vitro et une approche expérimentale de celle ci.

Notre expérience s'est déroulé en deux temps ;

Le vendredi nous avons préparé les milieux de culture, et effectué la stérilisation de ces milieux et du matériel nécessaire.

Le lundi, Nous avons réalisé notre expérience dans un des laboratoires du lycée, toutes les trois.

Nous avions un protocole, trouvé sur internet, mais il ne nous paraissait pas assez complet , alors nous avons utilisé celui du cours de 1ereS sur la culture in vitro des Saint-Paulia que l'on a appliqué a celle de la menthe.

Malheureusement, nos résultats n'ont vraiment pas été concluants, sans doute du a la mauvaise stérilisation des milieux nous a t'on dit.

Nous avons vu que la culture in vitro était une pratique qui ne réussissait pas a chaque fois et qui demandait des conditions de stérilité strictes et primordiales ce que nous ne pouvions réaliser dans les salles mises a notre disposition.

Après deux ou trois semaines de recherches, et cette manipulation nous avons pu formuler une problématique finale:  « Peut-on, avec une culture in vitro, sauver une espèce menacée ? ».

Nous avons pris un cas concret, les plantes carnivores, (par souci d'originalité, après avoir longtemps hésité avec les orchidées) car nous nous sommes demandées comment cela se faisait que certaines de ces espèces soient en voie de disparition, et qu'on les trouve dans les jardineries.

A partir de là, tout notre travail a été de faire des recherches complémentaires, et d'élaborer un plan de développement de notre problématique, en vue de la réalisation de notre site internet qui serait notre production finale.

A partir de ce moment, aux alentours de la mi-décembre, nous nous sommes partagé le travail; Agnès s'occupait de le culture in vitro, Hélène des plantes, et moi de de tout le travail informatique, à savoir; page d'accueil, construction générale du site, montage du film, recherche d'hébergeur ..

Nous avions un peu peur de ne pas avoir la possibilité de finir a temps, mais finalement, tout c'est bien passé.

 

Ces TPE m'ont apporté beaucoup de connaissance sur un sujet intéressant et ludique, a savoir; la culture in vitro et les plantes carnivores.

Les TPE nous ont aussi permis de travailler en groupe, permettant de savoir se partager le travail, et avoir une cohésion de groupe.

 

 

 

[retour à la page Synthèses]

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site