Notre expérience

Protocole de la culture in vitro de la menthe.

   DUREE : 3 à 6 semaines

 

MATERIEL PAR POSTE :

 

-Flacon contenant les solutions nécessaires pour la stérilisation des explants.

-Lait de noix de coco, gélose, saccharose, knop, alcool à 70°, eau de Javel, eau distillée

-Tubes à essais type "tubes à hémolyse" car facilité de stérilisation et économie de milieu.

-Lampe à alcool ou Bec Bunsen.

-Boîte de Petri ou autre contenant le milieu de culture.

-Pinces, scalpels, ciseaux.

  

 

 

TECHNIQUE OPERATOIRE :

Préparation préliminaire des milieux de culture.

-Macro et micro-éléments sont fournis par le knop.

-Vitamines et hormones par le lait de coco.

-Pour 1 litre de milieu de bouturage : 500 ml de solution de knop

-10 g de saccharose, le lait d'une noix de coco (filtré), 6 g d'agar agar (agent gélifiant).

-Compléter à l'eau distillée.

 

Stériliser 3/4 d'heure. Par la même occasion stériliser des carrés de papier d'aluminium de

4 cm x 4 cm environ et les instruments (pinces, ciseaux...) emballés dans du papier d'aluminium.

         

                 

REALISATION :

 

L'élève stérilise son champ de travail à l'alcool et à la flamme.

Désinfection des mains et des avant-bras.

Choisir une tige d'aspect sain, lavée à l'eau au préalable et sèche.

Couper des microboutures (2 mm de part et d'autre d'un noeud ).

Placer la bouture :

-dans l'alcool à 70° pendant 20 s.

-dans l'eau de Javel pendant 5 min  (dose + 1 litre d'eau

distillée + une goutte de liquide de vaisselle.)

-rincer 3 fois dans l'eau distillée stérile

Enfoncer la microbouture dans la gélose sans se tromper de sens !

Reboucher avec du coton, couvrir d'un carré de papier aluminium.

Les tubes sont conservés à 25°C, éclairés à 5000 lux, 16h par jour.

3 à 6 semaines plus tard on peut repiquer les jeunes plants dans une

miniserre dans un mélange terreau tourbe non stérile

 

DIFFICULTES DE REALISATION :

 

Les précautions pour la stérilité doivent être strictement respectées.

 

Cette technique engendre des problèmes en rapport avec l’asepsie des explants.

En effet la présence de micro-organismes, bactéries, champignons…

qui, s’ils ne sont pas totalement éliminés, peut contaminer la culture et tuer les jeunes plantules.

   

 

  Bactéries et levures.

 

 

 

Résultats de notre expérience :

 

Malgré les efforts fournis pour réaliser et mener à bien la stérilisation, délicate et demandant beaucoup d'attention, les résultats de la culture in vitro à la menthe se sont révélés décevants pour notre trinôme.

En effet, quelques jours après la stérilisation, des champignons et des bactéries se sont développés sur les boutures de menthe ainsi que sur le lait de coco durcit avant l'expérience.

L'utilisation de deux protocoles en parallèles (un protocole incomplet de la menthe ainsi qu'un protocole complet de la saint Paulia) et une mauvaise stérilisation (propagation des microbes sur la table de travail) sont peut-être la cause de cette contamination.

Cette culture in vitro n'aura donc pas abouti à une reproduction de la menthe à partir de leurs  boutures.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site